Nos propositions pour le pouvoir d’achat

Notre projet :

La croissance retrouvée a permis de supprimer la taxe d’habitation (les 20% de Français qui la payent encore ne paieront plus rien en 2023), défiscaliser les heures supplémentaires, baisser les charges et l’impôt sur le revenu, augmenter la prime d’activité ou encore l’AAH et le minimum vieillesse. Aujourd’hui le travail paie mieux qu’en 2017.

Nous voulons poursuivre dans cette voie d’une baisse maitrisée des impôts en ciblant plus particulièrement les classes moyennes. Nous croyons qu’il existe 2 boucliers anti-vie chère : le travail et l’écologie.

Nos concitoyens ont été protégés pendant la crise et nous serons à nouveau à leur coté en mettant en œuvre la solidarité à la source.

Nos propositions :

Mieux vivre de son travail

  • Avec la création de la « prime Macron », nous avons permis à toutes les entreprises de faire bénéficier leurs salariés d’une prime sans impôt ni cotisation sociale. Nous allons tripler les plafonds pour étendre encore plus le dispositif ! Ils seront désormais de 3 000 euros dans le cas général, et de 6 000 euros dans certaines situations particulières.
  • Nous souhaitons aller plus loin, et affirmer un principe essentiel : lorsqu’une entreprise partage de la valeur avec ses actionnaires, elle doit aussi en partager avec ceux qui contribuent à sa réussite, les salariés. C’est pourquoi nous rendrons obligatoire ce partage pour toutes les entreprises qui versent des dividendes, y compris celles de moins de 50 salariés. Les entreprises choisiront entre intéressement, participation, actions gratuites ou prime Macron pour donner corps au concept de « dividende salarié » et de participation chère au Général de Gaulle.
  • Les indépendants sont des professionnels à qui nous devons beaucoup. Nous continuerons de nous mobiliser pour qu’ils puissent mieux vivre de leur travail. En particulier, nous proposons une nouvelle baisse des charges sociales avec un allègement supplémentaire d’1 milliard d’euros. Cette mesure représentera un gain de 550 euros par an pour un artisan ou commerçant gagnant le SMIC. Il y a aujourd’hui plus de charges sociales pour un indépendant au smic que pour un salarié et nous corrigerons cela. Par ailleurs, nous baisserons les impôts de production en supprimant par exemple la CVAE.
  • Pour donner à chacun plus de flexibilité, nous proposons de créer le compte épargne temps universel afin que les travailleurs puissent mettre de côté leurs jours de congés non-consommés et jours de RTT. Chaque travailleur aura son compte, qui le suivra tout au long de sa carrière, même en cas de changement d’employeur, de secteur ou de statut. Ces congés et RTT épargnés pourront être monétisés afin d’augmenter le pouvoir d’achat, ou utilisés pour avoir du temps pour soi et ses proches.

Une transition écologique accessible à tous

  • Face aux hausses de carburants et aux enjeux de transition écologique, nous proposerons une offre abordable et 100% française de voitures électriques. Le prix du carburant mine le pouvoir d’achat des Français et c’est pourquoi nous soutiendrons la location longue durée d’un véhicule électrique, en proposant une offre de base à moins de 100€/mois.
  • 700 000 logements seront rénovés chaque année avec des solutions proposées à tous les Français, dont certaines sans aucune avance de frais. La rénovation énergétique illustre notre volonté de faire de la transition écologique une chance pour chacun. Elle permet d’alléger les factures, améliorer le confort et tenir nos objectifs climatiques – en assurant sobriété énergétique et baisse des émissions.
  • Pour permettre aux Français de consommer en pleine conscience des enjeux climatiques nous imposerons une information claire dès l’achat sur l’impact environnemental des produits courants (cosmétique, vêtements …)

Améliorer le pouvoir d’achat des jeunes

  • Parce que tout travail mérite salaire, les lycéens pro passeront 50% de leur scolarité en stage et seront rémunérés par l’Etat (y compris avant 18 ans).
  • La Nation a besoin de l’engagement de nos jeunes :

o Pour ceux qui s’engagent pleinement dans le service national universel, leur permis de conduire sera financé par l’Etat . Le permis de conduire, comme le SNU, est un vecteur d’émancipation essentiel.

o Pour ceux qui s’engagent dans la durée comme réservistes, les études seront financées à hauteur de 2 500 euros par an (jusqu’à 5 ans selon la durée des études) car l’engagement pour la Nation ne doit jamais constituer une perte de chance pour celle et celui qui donne de son temps.

• Nous étendrons le pass Culture pour les plus jeunes pour permettre à nos jeunes de découvrir le monde de la création gratuitement.

Protéger le pouvoir d’achat des ménages

  • La suppression de la redevance télé permettra un gain de pouvoir d’achat de 138 € par an pour 28 millions de foyers. C’est un vrai coup de pouce pour les ménages modestes notamment. Sa suppression est également une question d’efficacité et de justice : la redevance télé est un impôt daté, injuste et inefficace.
  • Pour mieux transmettre le fruit de son travail nous proposons un régime de droits de succession plus simple et plus juste, avec aucun impôt sur les successions jusqu’à 150 000€ par enfant et aucun impôt jusqu’à 100 000€ transmis aux autres membres de la famille. Le système actuel ne tient pas compte des nouvelles configurations familiales. Nous étendrons le régime des héritiers en ligne directe aux enfants du conjoint.
  • Pour pouvoir concilier vie familiale et vie professionnelle, tout parent d’enfant de moins de trois ans se verra garantir une solution de garde proche de chez lui et financièrement accessible. Pour les familles monoparentales, nous étendrons en plus jusqu’à l’entrée au collège (soit 12 ans) l’aide à la garde d’enfant, qui s’arrête aujourd’hui à la fin de l’école primaire (soit 6 ans), et nous augmenterons l’allocation de soutien familial (ASF) de 50%.
  • Nous moderniserons notre système d’impôt sur le revenu et l’adapterons aux nouvelles formes familiales en permettant à tous les couples vivant ensemble de réduire leurs impôts comme s’ils étaient mariés ou pascés.
  • Pour protéger les Français face à la cybercriminalité et aux arnaques, un filtre anti-arnaques avertira en temps réel tous les usagers d’Internet avant qu’ils ne se rendent sur un site potentiellement piégé.

Des droits et des devoirs renforcés

  • Nous réformerons l’assurance chômage en la rendant plus stricte quand il y a trop d’emplois non pourvus, et plus généreuse quand le chômage est élevé, pour assurer plus de solidarité à nos concitoyens quand ils en ont plus besoin.
  • Pour favoriser le retour à l’emploi, les personnes bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA) devront consacrer 15 à 20h par semaine à des activités menant à l’insertion professionnelle (formations, immersions en entreprises…).

Beaucoup de Français ne bénéficient pas d’aides auxquelles ils ont droit car les démarches sont trop compliquées. Avec le versement des aides à la source, l’ambition est de simplifier drastiquement notre système d’aides pour que les familles les plus démunies face aux lourdeurs administratives sortent de la pauvreté. Près de 20 millions de personnes seraient concernées par une telle réforme. C’est une vraie révolution.

Partagez sur