Mon Roubaix que j’aime !

Je ne laisserai pas faire ceux qui, dans les défilés médiatiques opportunistes du moment, instrumentalisent, dans la perspective des échéances électorales à venir, le quotidien de milliers de nos concitoyens. Bien-sûr que les difficultés existent, mais sous aucun prétexte je ne pourrais laisser penser que l’écrasante majorité serait à l’image de l’infime minorité qui nous a été montrée !

A l’Assemblée nationale cet après-midi, j’ai rappelé ce qu’est « mon Roubaix » que j’aime et que je défendrai toujours !

Partagez sur