La sécurité, la première des libertés.

Depuis le début du quinquennat d’Emmanuel Macron, la sécurité a été au cœur de l’action du gouvernement. Cette volonté est la traduction des engagements pris lors la Présidentielle de 2017.

Les deux engagements forts d’Emmanuel Macron étaient de recréer des postes de policiers et également de rétablir  un lien de confiance entre la population et les forces de l’ordre.

De fait, nous avons redonné des moyens humains et financiers à ceux qui nous protègent : + 10.000 recrutements d’ici à la fin du quinquennat et + 2,5 milliards d’euros pour les commissariats et les équipements.

A Roubaix et plus particulièrement sur le quartier de l’Alma, 19 policiers supplémentaires sont venus renforcer les effectifs.

En qualité d’élu wattrelosienne et de députée de la 8ème circonscription, la sécurité a toujours été au cœur de mes préoccupations tant je suis convaincu qu’elle est plus que jamais de première nécessité dans les quartiers populaires, là où les citoyens sont déjà dans des situations personnelles difficiles.

Cette réalité, j’entends continuer à la faire entendre au plus haut niveau, et je me félicite des annonces faites ce lundi à Nice par le Président qui continue de tracer une feuille de route ambitieuse pour les 5 prochaines années en matière de sécurité.

Plus d’une cinquantaine de propositions concrètes ont été faites, en plus d’une augmentation d’un milliard d’euros/an pour les 5 ans qui viennent, en voici quelques-unes :

  • Des recrutements supplémentaires.
  • La substitution des personnels actifs pour les tâches administratives.
  • La création d’un fichier de prévention des violences intrafamiliales.
  • Un effort de 200 intervenants sociaux pour l’accompagnement des victimes dans les commissariats.
  • Une association pourra déposer plainte pour le compte d’une femme victime de violences conjugales.
  • La valorisation du métier d’enquêteur.
  • Pour accélérer les procédures, la présence de délégués du procureur sera expérimentée dans les commissariats.
  • La lutte contre cyber criminalité sera renforcée avec la création de 1500 postes.
  • La formations sera améliorée avec une augmentation de la formation initiale et continue.
  • Une force d’action républicaine interministérielle (force de l’ordre, personnels éducatifs, travailleurs sociaux, justice) pourra intervenir dans les quartiers où le trafic de stupéfiants est endémique.
  • A l’horizon de 2030, il s’agit également d’améliorer l’accueil des plaignants.

On le voit, la volonté de continuer à œuvrer pour garantir une meilleur sécurité pour chacun d’entre nous reste intact. Et je crois que beaucoup des mesures annoncées par Emmanuel Macron répondent totalement au besoin de notre territoire.

Et quel que soit ma place dans les prochains mois, j’entends faire en sorte qu’elles se déploient sur Roubaix/Wattrelos au plus grand bénéfice de ses habitants.

Partagez sur