4 ANS DE MANDAT – 4 ANS D’ACTIONS (5/9)

Solidarité

Notre territoire connaît une précarité importante. C’est un fait, à Roubaix, un habitant sur deux vit sous le seuil de pauvreté. La désindustrialisation de notre territoire a laissé des stigmates que nous nous efforçons de réparer en relançant l’économie et la culture pour le rendre plus agréable à vivre pour ses habitants et plus attractif.

Je suis optimiste pour notre circonscription, qui, au-delà de ses difficultés, a un potentiel incroyable !

Toujours plus proche de vous pendant mes permanences parlementaires, j’ai été confrontée à des situations personnelles difficiles.

Je tiens tout d’abord à vous remercier de la confiance que chacune et chacun d’entre vous m’a témoignée. Chaque dossier pris en charge par mon équipe et moi-même, l’a été dans la plus grande discrétion et dans le respect de la vie de privée de chacun.

La précarité est une réalité dans notre territoire, nous ne devons pas nous en cacher.

Mais nous ne pouvons accepter que la pauvreté soit une fatalité et nous habituer à cela. Lancée par le Président de la République Emmanuel Macron le 13 septembre 2018, la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté, a engagé 5 axes sur lesquels l’État va investir massivement pour lutter contre les inégalités de destin.

bilan_encours_4

Engagement n° 1 : L’égalité des chances dès les premiers pas pour rompre la reproduction de la pauvreté.
Engagement n° 2 : Garantir au quotidien les droits fondamentaux des enfants.

Engagement n° 3 : Un parcours de formation garanti pour tous les jeunes.
Engagement n° 4 : Vers des droits sociaux plus accessibles, plus équitables et plus incitatifs à l’activité.

Engagement n° 5 : Investir pour l’accompagnement de tous vers l’emploi.

8,5 milliards d’euros sont consacrés à cette stratégie ambitieuse dont les maitres-mots sont « prévention » et « accompagnement ». Cette stratégie pauvreté inédite se déploie dans notre territoire où le taux de pauvreté est supérieur à la moyenne nationale.

L’ensemble des acteurs de terrain est pleinement mobilisé pour garantir une cohésion sociale d’autant plus fragile en ces temps de crise sanitaire.

Avec mes collègues Députés de la majorité présidentielle, nous avons voté à l’Assemblée nationale ces moyens financiers inédits pour faire face à l’urgence sociale.

Je reste particulièrement attentive à ce que cette action soit la plus efficace et la plus durable pour ceux qui en ont le plus besoin.

Partagez sur