Archives par mot-clé : Roubaix

Quartier de reconquête républicaine Roubaix-Tourcoing : 25 policiers supplémentaires à la rentrée

Au cœur de la police de sécurité du quotidien (PSQ) se trouve une volonté : combattre les zones où les incivilités, les violences, les trafics et la radicalisation empêchent le vivre-ensemble.

Trop souvent, une minorité de délinquants prend en otage ces quartiers. Chacun, où qu’il habite, a droit à la sécurité et la loi doit être appliquée sur chaque mètre carré de la République. C’est pourquoi les quartiers de reconquête républicaine ont vu le jour.

Les quartiers de reconquête républicaine, c’est un engagement simple, concret : des effectifs supplémentaires directement sur le terrain, dans les rues, pour combattre les trafics et être présent au quotidien, à vos côtés.

Dans le quartier de reconquête républicaine Roubaix-Tourcoing, ce sont 25 policiers supplémentaires qui seront mobilisés en 2019 : 10 sont déjà arrivés en juin, 15 arriveront à la rentrée, en septembre.

Leur objectif : lutter contre les trafics de stupéfiants, contre les rodéos urbains et augmenter le nombre de patrouilles présentes en ville.

Source : Ministère de l’Intérieur

Devant vous, j’avais pris l’engagement que la sécurité serait une priorité et que je me battrai, une fois députée, pour que les quartiers de Roubaix soient mieux protégés de la délinquance et des trafics. Je suis fière d’avoir pu convaincre le Ministère de mettre le maximum de moyens sur notre territoire.

Désormais, je vais veiller avec la plus grande attention à ce que les mesures prises produisent les résultats escomptés !


2 ans !

Depuis 2 ans, ma priorité en tant que députée, c’est l’école. L’objectif :
lutter contre le déterminisme et les inégalités de destin dans les quartiers, avec le dédoublement des classes de CP et CE1 en REP et REP+,
tendre vers l’accueil de tous les enfants grâce à l’école inclusive,
donner aux jeunes plus de choix dans leur orientation grâce à la réforme du bac.

2 ans en tant que députée à l’Assemblée, c’est :

  • 4 rapports sur l’Enseignement scolaire à la commission des finances, soit près d’une cinquantaine de visites, d’immersions et d’auditions d’acteurs de l’enseignement en France,
  • la loi renforçant la lutte contre les rodéos motorisés,
  • la sortie des jeunes majeurs de l’ASE,
  • une commission d’enquête parlementaire sur l’inclusion des élèves handicapés dans l’école,
  • un siège au conseil de surveillance du canal Seine Nord Europe pour l’Assemblée,
  • 36 questions écrites, 4 questions orales sans débat et au gouvernement,
  • la création de l’assemblée interparlementaire franco-allemande,
  • les groupes de travail sur le handicap, les liens école-monde du travail, la sécurité, la santé à l’école,
  • deux nominations comme référente du plan de lutte contre la pauvreté et comme référente En Marche Hauts-de-France dans le cadre du Grand Débat,
  • un soutien indéfectible aux anciens combattants,
  • des milliers de courriers et de mails,

Des jours et des nuits dans l’hémicycle, des collègues fantastiques, des collaborateurs de groupe super réactifs, une administratrice à la commission des finances formidable , le personnel de l’Assemblée toujours bienveillant, des kilomètres de train, de voiture, de métro, quelques litres de café et des tonnes de fraises tagada…

2 ans en tant que députée en circo, c’est :

  • avoir obtenu du Ministère de l’Intérieur la nomination de quartiers à Roubaixen Quartiers de Reconquête Républicaine (QRR) dans le cadre de la Police de Sécurité du Quotidien (PSQ), avec des effectifs de police supplémentaires à la clé,
  • plus de 500h de permanence tenues,
  • 2 comités de suivi montés pour s’assurer de l’efficacité, en circo, des actions en faveur des plus démunis (plan pauvreté) et contre les inégalités face à l’emploi (emplois francs), Avoir fait venir en circo le Président de la République, le Premier ministre, tout plein de Ministres, une vice-présidente de la Commission des Affaires culturelles de l’Assemblée,
  • mais aussi et surtout des AG, des portes ouvertes, des inaugurations, des banquets, des soirées festives, des lotos, des fêtes d’école de quartier des kermesses, des tournois sportifs, des concerts des galas… Bref, tout ce qui fait la richesse de la vie associative, si dynamique et si précieuse, à Roubaix et à Wattrelos !

J’oublie sûrement plein de choses mais surtout de l’humain. La team 5908, mes collègues élus, les marcheurs, les sympathisants, ma famille, mes amis, les directeurs d’associations. Merci à toutes et à tous.

Désormais, cap sur la suite, avec pour principaux objectifs :

  • lutter contre la délinquance et les trafics de drogue
  • lutter contre le gaspillage alimentaire

Roubaix : les quartiers populaires, une priorité

Toutes mes pensées à l’agent de la poste extrêmement choquée.

Le bureau de Poste de l’Epeule n’est plus en mesure d’accueillir car en période de vacances scolaires et avec un agent en arrêt, l’accueil n’est plus possible.

Sauf que c’est un choix de la Poste, en période de vacances scolaires les quartiers populaires doivent être une priorité. Il serait logique de prioriser en moyen humain les bureaux des quartiers où les habitants n’ont pas les moyens de partir en vacances et de fermer ceux des quartiers et des villes où les habitants partent en vacances, si il faut fermer le cas échéant.

Je ne partage pas les choix de management et de repartions des moyens humains de la Poste sur notre territoire. A l’occasion des problèmes du bureau de poste de Beaulieu j’ai eu l’occasion d’interpeller Philippe Wahl. Imagine t on que dans certains quartiers aisés que ce soit le commerce d’à côté qui dépanne d’une ramette de papier ou qu’il ferme par manque de moyens humains, ça serait la levée de boucliers immédiate.

Ce sentiment d’abandon est insupportable, j’oserai même évoquer une ségrégation sociale organisée.

Nous sortons d’une période de grand débat, ce sont toutes ces injustices cumulées qui alimentent ce sentiment d’abandon, d’injustice et de colère dans nos quartiers. Tout le monde doit prendre sa part et réfléchir dans son organisation à rétablir une meilleure équité entre nos citoyens, entre les quartiers et les territoires.

Le printemps de l’évaluation des politiques publiques arrivent à l’assemblée c’est sur cette thématique d’équité des territoires que j’interpellerai les Ministres.

Je le redis et je le répète les quartiers populaires doivent
être la priorité de La Poste!

Restitution du Grand Débat : vos aspirations, mes engagements pour la suite.

En début de semaine, le Premier ministre a donné le compte rendu de 3 mois de débats tenus dans toute la France. Ils ont permis à chacune et à chacun, de faire part des difficultés de son quotidien et de ses propositions constructives sur les 4 thématiques proposées par le Président de la République : fiscalité et dépense publique, organisation de l’État, transition écologique et démocratie.

A l’échelle nationale, près de 500 000 personnes ont produit 2 millions de contributions ; 500 000 personnes ont participé aux 10 000 réunions d’initiative locale (RIL) organisées partout en France – plus de 300 réunions publiques organisées dans le Nord, dont une quinzaine dans la 8ème circo ! Au total, près de 1,5 millions de Français ont pris part au débat.

Les débats ont été apaisés, constructifs, riches d’enseignements. Ils ont permis un grand moment de démocratie, dont la transparence a été totale : toutes les données sont disponibles publiquement sur le site granddebat.fr (https://granddebat.fr/pages/donnees-ouvertes) et le resteront durant les prochains mois.

De tous ces débats, ce qui se dégage, c’est un besoin de justice et d’équité. Je vous invite à lire les principales aspirations portées par les participants au Grand Débat et les réponses que je souhaite d’ores et déjà y apporter.