4 ANS DE MANDAT – 4 ANS D’ACTIONS (8/9)

Europe

Dès son discours de la Sorbonne, en septembre 2017, on a vu que le Président de la République allait s’impliquer fortement sur la scène européenne avec quatre thèmes majeurs : Une Europe qui protège, une Europe modèle dans le cadre du développement durable, une Europe de l’égalité et de l’équité sociale et une Europe qui doit devenir une grande puissance économique et monétaire sur la scène mondiale grâce à un renforcement de la zone Euro.

Les élections européennes de 2019 ont permis à 23 Députés de la liste Renaissance que j’ai soutenu de siéger aux Parlement européen. Ils ont pour mission de rendre l’Europe plus humaine, plus sociale et d’incarner l’engagement du Président en faveur de l’environnement et du développement durable.

Députée d’une circonscription frontalière, je suis particulièrement sensible aux problématiques européenne et transfrontalière (Protection sociale, fiscalité des travailleurs transfrontaliers, situation des Français établis en Belgique). C’est à ce titre que j’ai été désignée par mes collègues Députés pour siéger au sein de la nouvelle Assemblée parlementaire franco-allemande co-présidée par Wolfgang SCHAUBLE le Président du Bundestag et Richard FERRAND, Président de l’Assemblée Nationale.

Mais c’est surtout au niveau de la coopération des polices française et belge que je travaille avec le Député-Maire d’Estaimpuis, Daniel Senesael. Les délinquants passent souvent d’un pays à l’autre après avoir commis leur délit et les policiers ne sont, pour le moment, pas en capacité de procéder à des interpellations de l’autre côté de la frontière. Notre travail consiste à créer les conditions juridiques pour permettre de corriger cette situation et je reste particulièrement vigilante sur cette question.

Partagez sur