Agriculture, mer: des emplois d’avenir !

Les emplois de la mer et de l’agriculture sont notre avenir : ils sont au cœur de la priorité gouvernementale depuis 4 ans, ils sont une chance pour l’emploi mais aussi et surtout pour la transition écologique !

Des emplois verts et en nombre !

Chaque année, ce sont plus de 210 000 jeunes qui rejoignent l’enseignement agricole pour se former aux métiers du vivant. C’est une véritable force sur laquelle nous devons nous appuyer pour bâtir ensemble l’avenir de notre pays : comme rapporteure des crédits de la mission enseignement scolaire, au sein de la commission des finances de l’Assemblée nationale je n’ai cessé, et continuerai défendre l’enseignement agricole qui présente des débouchés importants vers l’emploi.

De manière générale, en France, les métiers du vivant, deuxième secteur d’emploi de France, représentent 3,4 millions d’emplois, dont 1,2 million dans l’agriculture, 550 000 en agroalimentaire, 400 000 dans la filière bois-forêt, 100 000 en filière élargie de la pêche. Les employeurs ont des projets de recrutement en augmentation dans tous les secteurs et à tous les niveaux de qualification, dans un volume permanent de 70 000 postes à pourvoir.

Un plan de relance ambitieux en la matière !

Le volet transition agricole, alimentation, forêt, pêche et aquaculture du plan de relance, doté de 1,2 milliard d’euro, permet de déployer des moyens à la hauteur d’un enjeu majeur : la reconquête de notre souveraineté alimentaire. La transition agroécologique et l’adaptation au changement climatique sont des leviers essentiels pour réduire nos dépendances.

France Relance mobilise également 440 millions d’euros pour le secteur maritime, afin de renforcer les filières de la pêche et de l’aquaculture : développement d’une pêche et d’une aquaculture durables et innovantes, protection de l’environnement et de la biodiversité, développement des technologies, des industries de la mer, des infrastructures maritimes et de la formation.

Le secteur recrute : vous êtes intéressé ? Rendez-vous sur entrepreneursduvivant.gouv.fr

Partagez sur