2021, retrouvons l’espoir !

Cette période du début janvier est traditionnellement celle des vœux de bonne année que nous formulons à nos proches, nos familles ou nos amis. Je ne vais pas faillir à cette tradition en souhaitant à chacune et chacun d’entre vous une bonne et heureuse année 2021 pleine de joies et de bonheurs retrouvés.

Retrouvés, car les 10 derniers mois de 2020 resteront pour tous inoubliables. La crise sanitaire, dont ne nous sommes pas encore sortis, a profondément chamboulé nos vies et les rapports que nous entretenons avec notre entourage. L’instauration des gestes barrières et de protection nous a éloignée les uns des autres, nos façons de travailler ont évolué avec pour conséquence de se parler à travers des écrans d’ordinateur, les loisirs et les accès à la culture ont été proscrits, les sorties conviviales au restaurant ou dans les bars supprimées.

Les personnes les plus fragiles ont particulièrement souffert de cette situation et parmi celles-ci, les plus anciens de nos concitoyens ont subi de plein fouet la crise sanitaire et ses conséquences en provoquant pour beaucoup d’entres elles un isolement particulièrement difficile à supporter. Je veux aujourd’hui avoir une pensée sincère pour elles, singulièrement celles qui vivent dans les EPHAD ou les maisons de repos.

Avec l’apparition du vaccin et la priorité qui leur ai donnée par le Gouvernement pour en bénéficier, j’ai l’espoir qu’une vie plus normale puisse reprendre pour ces personnes. C’est en tout cas le vœu que je formule à leur endroit.

Je veux également profiter de ce message pour mettre en garde toutes celles et ceux qui profitent du désarroi d’une grande partie de la population pour diffuser une idéologie et des valeurs dont on sait qu’elles mènent au chaos.

Remettre en cause de manière permanente la science dans ce qu’elle apporte de positif à l’humanité (la médecine par exemple), instaurer systématiquement le doute sur toutes les décisions qui sont prises par ceux qui ont la responsabilité démocratique du pouvoir, refuser à tout prix la modernité et le progrès, c’est créer les conditions d’un retour de l’obscurantisme. Ces ennemis des Lumières qui sont également des partisans du repli sur soi, portent une lourde responsabilité. Pour ma part, vous le savez, j’ai pris un chemin inverse. Ce n’est certes pas le plus facile mais je l’assume pleinement. Je continuerai inlassablement à expliquer mes choix et les orientations que j’ai choisies car je suis persuadée que ce sont les plus efficaces pour améliorer la vie de mes concitoyens

Partagez sur