Les principaux points de l’entretien d’E. Macron

La situation est préoccupante, mais nous avons appris de la 1ère vague, aujourd’hui les indicateurs remontent partout en Europe et nous entrons dans ce qu’on appelle la 2ème vague. En Europe, de nombreux Etats ont repris des mesures restrictives pour freiner l’épidémie. » 

➡️ Ce que nous savons du virus : il est mortel, notamment pour les personnes âgées (c’est à dire les plus de 65 ans) ou qui souffrent d’autres pathologies, mais il frappe à tout âge et des formes sévères à tous les âges :

👉 50% des personnes actuellement en réanimation ont  moins de 65 ans👉 à la sortie de réanimation, il y a des séquelles durables chez les personnes qui ont été atteintes.
⚠️ Chaque jour nous observons 20 000 cas supplémentaires et 200 personnes qui entrent en réanimation.

🚨 Nous n’avons pas perdu le contrôle mais nos urgences et nos services hospitaliers sont dans une situation très préoccupante : par rapport à mars, nous avions dans un premier temps circonscrit le virus dans des régions très touchées (Grand-Est) mais aujourd’hui il est présent sur tout le territoire et n’avons pas de réserves cachées.

➡️ Mise en place d’un couvre-feu pour freiner la diffusion du virus : protéger les autres, protéger le système de santé, se protéger soi-même.👉 Objectif : réduire le nombre de cas à 2 000 cas par jour et à 15% de cas COVID en réanimation. L’objectif est atteignable sans confinement, mais il faut réduire les occasions de transmission du virus : le ralentissement des contacts sociaux est efficace.

❌ Couvre-feu applicable en Ile-de-France, dans les métropoles de Grenoble, Lille, Lyon, Aix-Marseille, Rouen, Toulouse, Saint-Etienne, Montpellier👉 L’organisation de nos vie n’est pas les mêmes en fonction où on est. 

✅ Des dispositifs d’aides seront mis en place pour les secteurs qui seront touchés par le couvre-feu : reprogrammation, chômage partiel, prêts garantis par l’Etat,…

🚨 Mise en place de concertations locales avec les secteurs concernés, notamment les restaurateurs, pour les accompagner : des dispositifs supplémentaires pour éviter les faillites dans des secteurs qui seront particulièrement impactés par le confinement

✅ Pour les indépendants, le dispositif a été étendue dans la France entière mais il sera encore amélioré dans les métropoles concernées

➡️ Restrictions de liberté : quelles dérogations ? 

✅ Attestation pour pouvoir se déplacer et continuer à aller au travail
✅ Attestation pour les urgences sanitaires 
✅ Il n’y aura pas d’interdiction de circuler mais une limitation à une liste de motifs

❌ Contrôles et contraventions (135€, et 6 500€ en cas de récidive) pour faire respecter le couvre-feu

« J’attends que chacun d’entre nous soit conscient des enjeux : lors du confinement les Français ont été exemplaires. Si on ne veut pas devoir prendre des mesures plus dures, il faut respecter cette mesure. »

👉 Ces mesures sont proportionnées au regard du risque qu’on entrevoit pour les prochaines semaines.

➡️ Transports : ▪️l’offre de transport en commun sera mobilisée sans restriction ▪️pas de réduction des déplacements entre les régions : nous en appelons à la responsabilité de chacun

➡️ Rassemblements : on lutte plus efficacement contre le virus dans les espaces ouverts que dans les espaces clos, mais il est important de respecter les règles sanitaires.🗣 « Vous pouvez partir en vacances, mais si vous retrouvez votre famille il est impératif de respecter les règles actuelles et les gestes barrières »

➡️ Dans le reste du territoire : il faut se remobiliser et continuer de respecter les règles, d’appliquer les gestes barrières, de suivre le port du masque, de veiller à une bonne circulation de l’air dans les espaces intérieurs, et respecter la règle des 6 (pas plus de 6 à tables, dans la rue,…) 🔺Partout sur le territoire ces règles ne relèvent pas de la loi, mais il est essentiel que les citoyens se les approprient.

➡️ Les jeunes vivent un sacrifice terrible (formations annulées, angoisse du premier travail,…) : nous continuerons de les accompagner comme nous l’avons fait pour maintenir l’apprentissage. Il ne s’agit pas de les culpabiliser mais il est important qu’ils limitent également leur vie sociale. 

➡️ Les maires pourront proposer des plans de prévention en associant les citoyens.

➡️ Télétravail : le travail est un collectif, il ne s’agit pas d’isoler à nouveau les gens comme lors du confinement. Le télétravail ne peut pas devenir une règle absolue sur tout le territoire, tout le temps.

✅ Là où c’est possible et négocié au plus près du terrain, pour les emplois où c’est pertinent, nous incitons à mettre en place du télétravail, 2 ou 3 jours pas semaine, comme c’est déjà le cas actuellement dans certaines entreprises.

❌ Il s’agit de réduire nos contacts sociaux les plus inutiles.

➡️ Politique du dépistage et délais des résultats : la France est l’un des pays qui teste le plus en Europe (1,3M par semaines) et a fait face à beaucoup de demandes mais les délais étaient trop longs en raison d’un défaut du réseau de test. Le système n’était pas prêt à absorber une telle technique. 

➡️ Nous allons aller progressivement vers une mise en oeuvre de la stratégie « Tester, alerter, protéger » jusqu’en juin 2021 :

1️⃣ Tester 👉 Tests antigéniques : plus rapides et plus facilement déployables sur le terrain ;👉 Amélioration des test PCR ;👉 Innovation avec la réalisation à termes d’autotest 
2️⃣ Alerter : problème du faible téléchargement de l’application StopCovid, l’application n’est pas encore un outil d’alerte👉 Nouvelle application « Tous anti Covid » qui sera présentée le 22/10 : informations générales et locales sur l’épidémie, mode d’emploi et guide d’utilisation de l’application (notamment lorsqu’on est en contact prolongé avec d’autres personnes),👉 Travail avec les restaurateurs et cafetiers pour remonter les informations et prévenir les cas contacts
3️⃣ Protéger : être plus strict avec les séjours d’isolement même quand on n’a pas de symptôme

✅ Il s’agit de mettre en place moins de contraintes collectives et de donner les clés pour qu’individuellement chacun puisse lutter contre le virus.

➡️ Milieux modestes et précaires qui sont les plus touchés :

✅ 460 mds€ de réponse à la crise pour protéger le plus largement les Français
✅ Pour les bénéficiaires du RSA et des APL : aide exceptionnelle de 150€ + 100€ par enfants
🔺 Objectif : la lutte contre la précarité par le retour à l’activité
👉 mise en place d’une aide exceptionnelle massive plutôt qu’une augmentation générale des minimas sociaux.


« Il y a des raisons d’espérer si on est lucides, collectifs, unis. Il faut arrêter d’avoir un débat permanent sur les faits et les études scientifiques. ➡️ Nous sommes en train de réapprendre à être une nation de citoyens solidaires : chacun doit jouer sa part, c’est la clé. Nous avons besoin les uns des autres également pour inventer l’après crise »

Partagez sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *