Service-public.fr : personnalisation plutôt que diversification des supports

Récemment, j’ai proposé au Premier ministre et au Secrétaire d’État au Numérique de lancer une version du site d’information administrative et légale « service-public.fr » sous format d’application mobile. Cette proposition permettrait de faciliter l’accès à l’information administrative pour accompagner chacune et chacun face à la perspective fixée par le Gouvernement de dématérialiser l’ensemble des démarches administratives d’ici à 2022.

Pour étudier la faisabilité de cette solution, j’ai profité de l’examen de la loi de règlement – qui permet de contrôler l’exécution du budget de l’État sur l’année précédente (2018 donc) – pour regarder de près le rapport annuel de performances du budget annexe « Publications officielles et informations administratives« . J’ai ainsi pu constater avec sidération que la Direction de l’Information Légale et Administrative (DILA), qui gère le site « service-public.fr », a les moyens de financer cet investissement, puisque près de la moitié des dépenses d’investissement initialement allouées n’ont pas été exécutées lors de l’exercice 2018, soit plus de 3 millions d’euros !
Retrouvez mon intervention en vidéo ci-dessous.

Intervention en CEPP « Publications officielles et informations administratives » – 29.5.2019

Le Ministre a estimé qu’un tel projet serait « extrêmement coûteux » (sic) car il devrait suivre les évolutions des systèmes d’exploitation des téléphones portables. Toutefois, la DILA réfléchit à mettre en place des applications ciblées sur des événements de vie : « je déménage », « je recherche un service public sur le territoire ». Son objectif est donc de mobiliser ses dépenses d’investissements pour poursuivre la personnalisation du site en fonction des spécificités des besoins des personnes, plutôt que d’étendre sa présence sur de nouveaux supports.

Si j’encourage pleinement le développement de ces applications personnalisées, je regrette que la DILA n’utilise pas pleinement le budget d’investissement qui lui est donné, regret partagé par la Cour des comptes (cf p.21 du rapport). Je continuerai donc à porter le projet d’une application service-public.fr « universelle » sur laquelle chacun pourrait effectuer l’ensemble de ses démarches administratives et avoir accès à toute information administrative ou légale. C’est une demande forte portée par les jeunes générations, qui sont les moins familiarisées avec la réalisation de démarches administratives et les plus consommatrices de temps passé sur application.

Verbatim de mon intervention. Seul le prononcé fait foi.

Partagez sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *