Européennes : des résultats satisfaisants pour LREM

Les résultats des élections européennes de ce 26 mai 2019 sont marquants à plus d’un titre. Que se soit localement, nationalement ou au niveau européen les enseignements de ce scrutin sont nombreux et nous permettent de mieux comprendre la situation politique que nous connaissons aujourd’hui.

Je veux tout d’abord me réjouir du taux de participation beaucoup plus élevé que ne les prévoyaient les enquêtes d’opinion. Au niveau national, ce sont plus de la moitié des électeurs qui se sont mobilisés, ce qui est assez inhabituel pour ce genre d’élection. Les Français ont bien mesuré l’enjeu de ce scrutin.

Je constate également avec plaisir que les jeunes se sont mobilisés en nombre pour cette élection. Ils ont là encore déjoué les sondages qui les annonçaient peu présents dans la vie politique et pas concernés par le scrutin européen. Il semble que leur choix se soit porté majoritairement vers la liste EELV (12.9%) ce qui n’est pas étonnant étant donné les mobilisations hebdomadaires des jeunes en faveur de l’environnement.
Concernant les résultats en eux même, l’événement majeur est l’effondrement conjoint de Les Républicains et de la France Insoumise. Les Républicains payent cash leur dérive vers l’extrême droite et leur tentative de grignoter des voix sur le Rassemblement National en reprenant en grande partie leurs thèmes de prédilection et même souvent leur terminologie.

Les récentes prises de positions de Bellamy, la tête de liste, sur des sujets de société (fin de vie, avortement…) et le comportement agressif et hautain de Wauquiez ont visiblement détourné une grande partie de leur électorat. Avec un score historiquement bas (8.4%), Les Républicains sont désormais relégués au rang des petits partis et leur poids politique tant en France qu’en Europe baisse davantage à chaque scrutin.

La France Insoumise est l’autre grand perdant de cette élection. Avec seulement 6.3% des voix, elle réalise son plus mauvais score depuis sa création. Là encore l’outrance et les excès répétés de son leader, Jean-Luc Mélenchon, ont fini par fatiguer les électeurs qui ne se retrouvent pas dans leur choix de la Présidentielle. Par ailleurs, le flou entretenu savamment par LFI sur le Rassemblement National et le refus de choisir clairement entre Macron et Le Pen lors du second tour de l’élection présidentielle a créé des passerelles entre les deux partis.

Enfin, même si on peut regretter que LREM soit devancée de justesse par le RN (moins d’un point !), je me félicite du résultat obtenu par la liste Renaissance conduite par Nathalie LOISEAU. Traditionnellement, les élections européennes sont fatales pour les listes qui soutiennent les majorités au pouvoir. Les scores qu’elles réalisent sont compris en général entre 10% et 15%.

Après deux ans d’exercice des responsabilités et dans un climat social et politique particulièrement tendu depuis 6 mois, en dépit de manifestations hebdomadaires des « gilets jaunes » et des mobilisations syndicales répétées, les 22.7% de la liste d’En Marche font bonne figure dans le contexte délétère que nous subissons.
LREM est désormais la seule formation politique qui est en mesure de faire rempart au RN et à ses ambitions nauséabondes. Je suis bien décidée à me battre encore davantage pour lutter contre ses idées simplistes mais inefficaces et dangereuses pour notre République : le FN ou le RN c’est la même chose.

Je suis sur le terrain et proche des gens. Je vois leurs difficultés et je les prends miennes en tant qu’élue de la République. D’ailleurs quand ces personnes qui votent pour le FN/RN rencontrent un problème, qui viennent-ils voir : leur Députée ou leur Maire qui sont engagés contre l’extrême droite. Chercher l’erreur…
La Majorité à laquelle j’appartiens plus que jamais doit tenir compte du résultat de ces élections européennes et mettre en œuvre rapidement toutes les mesures sociales et en faveur du pouvoir d’achat qu’à annoncées le Président.

Partagez sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *