Annonces d’Emmanuel Macron : confiante et déterminée.

Tout le monde attendait avec impatience la conférence de presse du Président de la République et ses annonces suite au Grand Débat qui a été organisé dans toute la France pendant plusieurs mois.

Beaucoup s’attendaient à des mesurettes ou à des décisions de piètre importance. Emmanuel MACRON leur a répondu hier par la plus belle des manières.

Emprunt de solennité et conscient de l’enjeu de cette conférence de presse, il s’est comporté en Président de tous les Français. En reconnaissant les erreurs commises depuis le début du quinquennat et en remettant son cap dans le droit fil de ce qu’attendent nos concitoyens, il s’est montré à la hauteur de sa fonction.

N’en déplaisent aux éternels grincheux et à celles et ceux qui trouverons toujours que ce qu’on leur propose est inadapté ou ne va jamais assez loin, j’estime que les réponses apportées hier par le Président de la République vont dans le bon sens. Il ne renie en rien la trajectoire de sa politique mais il la remet en perspective avec les revendications légitimes exprimées depuis plusieurs mois.

Je ne vais pas détailler ici l’ensemble de ces mesures. Mais je voudrais néanmoins insister sur certaines d’entre elles qui montrent que le Président a bien compris l’importance du social dans sa nouvelle politique. Sa volonté de replacer l’humain au cœur de sa politique en est la première illustration.

📌 Sur les retraites, l’âge de départ a bien été confirmé à 62 ans. Il a ainsi été à l’encontre des propositions du MEDEF qui proposait un départ à 64 ans et à conforté celles et ceux qui, dans le cadre du Grand Débat, s’opposaient à l’allongement de la durée du travail. Dans le même temps il a annoncé qu’il n’y aurait pas de suppression d’un jour férié pour financer la dépendance et qu’il n’y aurait plus de retraite inférieure à 1 000€. Par ailleurs, les petites retraites seront à nouveau indexées sur l’inflation, ce qui était une revendication récurrente ces dernières semaines.

📌 Sur la fiscalité, non seulement le Président a décidé qu’il n’y aurait aucune hausse de prélèvement pour les ménages mais il s’est aussi engagé à réduire de 5 milliards les impôts de des ménages qui ont le plus contribué à l’effort national depuis plus de dix ans. Leurs « niches fiscales seront préservées (contrairement à celles des entreprises). Le gouvernement doit maintenant plancher sur la création de nouvelles tranches d’impositions concernant l’impôt sur le revenu.

📌 Concernant l’ISF, le Président a renouvelé son engament de vérifier dans un an l’efficacité de sa transformation en IFI. S’il s’avère que cette mesure n’a pas produit d’effet suffisant, il a clairement indiqué qu’il reviendrait sur sa décision.

📌 Sur les services publics, outre le fait qu’il ait dit que son objectif initial de suppression d’emplois publics était obsolète, l’annonce de classe à 24 élèves maximum dans les CP et CE1 est une très bonne nouvelle pour les enfants et leurs familles mais aussi pour l’ensemble de la communauté éducative. Cette mesure vient s’ajouter à toutes celles qui ont été prises depuis le début du quinquennat.

📌 Pour répondre aux besoins légitimes de tous les Français des « Maisons France Services » seront instaurées partout où c’est nécessaire. Elles regrouperont dans un même endroit toutes les thématiques publiques qui sont réclamées par nos concitoyens. Chacun pourra ainsi effectuer toutes ses démarches administratives près de chez soi et dans un même endroit.

📌 Enfin, vu la sociologie de notre circonscription, je dois dire que j’ai été particulièrement ravie de voir le dispositif de récupération des pensions alimentaires renforcé. Certes, il existait déjà. Mais avec quelle efficacité ? Le fait de proposer que les bénéficiaires de ces pensions alimentaires soient prises en charge, c’est-à-dire qu’elles percevront les sommes décidées par le juge, et que ce sera à d’autres organismes bénéficiant de la puissance de l’État de recouvrer ces sommes, me semblent un progrès immense qui va aider beaucoup de femmes dans leur vie quotidienne.

📌 Le Président de la République nous a expliqué hier qu’il avait profondément changé. Que les épreuves qu’il avait traversées l’avait fait mieux comprendre la situation de notre pays et surtout celle des Françaises et des Français. Étant données les mesures qu’il a décidées, je le crois profondément sincère.

Et c’est pour toutes ces raisons que je lui renouvelle ma confiance.

N'hésitez pas à partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *