Signature du Pacte régional pour l’investissement dans les compétences

Vendredi 8 février, sur le site d’Euratechnologies à Lille, la Ministre du Travail, Muriel Pénicaud, est venue signer le Pacte Régional du Plan d’Investissement dans les Compétences (PIC) en Hauts-de-France.

Signature de la déclinaison régionale du Plan d’Investissement dans les Compétences

Après la mise en œuvre des emplois francs, destinés à favoriser l’insertion et la stabilité dans l’emploi des personnes résidant en quartier prioritaire de la politique de la ville, le PIC constitue un dispositif supplémentaire en faveur des plus éloignés de l’emploi que je soutiens pleinement.

Échanges avec des demandeurs d’emploi

Le PIC, qu’est-ce que c’est ?

Le Plan d’Investissement dans les Compétences (PIC) constitue un effort sans précédent pour la formation des plus éloignés de l’emploi. 15 Md€ sont mobilisés pendant 5 ans pour réaliser une triple ambition :

Former 1 million de demandeurs d’emploi et 1 million de jeunes ;
– Répondre aux besoins des entreprises en formant des personnes sur les métiers en tension ;
Accompagner la formation des demandeurs d’emploi sur de nouvelles compétences, notamment liée à la transition écologique et à la transition numérique.

L’objectif est donc de permettre aux personnes privées d’emploi de retrouver le chemin de la qualification en partant de leurs acquis, en visant des parcours de formation débouchant sur des emplois stables et rémunérateurs, répondant aux besoins des entreprises, à partir de diagnostics renouvelés des besoins d’embauches.

Près de la moitié du budget des PIC (7,1 Md€) sera affecté aux régions, pour des actions de formation, via les « pactes régionaux d’investissement dans les compétences ». Vendredi dernier, la Ministre du Travail est donc venue signer le Pacte régional d’investissement dans les compétences 2019-2022 des Hauts-de-France.

Le Pacte régional d’investissement dans les compétences 2019-2022 des Hauts-de-France

Plus de 320 000 jeunes ou demandeurs d’emploi dont le niveau de qualification est inférieur au bac seront ciblés par la déclinaison du PIC dans les Hauts-de-France.

Déjà en 2018, l’État avait signé une convention d’amorçage avec la Région, dotée de 76,5 M€, pour financer près de 17 000 entrées en formation supplémentaires par rapport à 2017, et ainsi dépasser le cap des 70 000 formations réalisées dans les Hauts-de-France, grâce à l’étroite coopération entre tous les acteurs publics (Etat, Région, Pôle emploi, organismes du service public de l’emploi).

Désormais, avec la mise en place du PIC, l’État et la Région vont passer à la vitesse supérieure : 1,54 Md€ seront mobilisés entre 2019 et 2022 pour permettre l’entrée en formation de 22 000 personnes supplémentaires chaque année, par rapport au nombre d’entrées en formation constatées en 2017. Cette enveloppe sera financée équitablement par la Région (pour 198,8 M€/an pendant 4 ans) et l’État (186,3 M€/an en moyenne sur 4 ans).

Engagements financiers de l’Etat et de la Région sur la période 2019-2022 dans le cadre du Pacte régional d’investissement dans les compétences en Hauts-de-France

Les Pactes régionaux d’investissement dans les compétences permettront ainsi : ­
– de mieux orienter les programmes de formation et les demandeurs d’emploi par une analyse en temps réel des besoins en compétences des entreprises ;
-­ de financer des formations qualifiantes personnalisées, dans de nouvelles approches pédagogiques, vers les métiers qui recrutent ;
-­ de garantir l’accès des publics les plus fragiles aux parcours qualifiants, par la consolidation des compétences clés et des immersions en entreprise ;
-­ de s’engager dans la modernisation des contenus et des modes de mise en œuvre de la formation et de l’accompagnement pendant les formations ;
– de mesurer l’impact et de comparer l’efficacité des programmes mis en œuvre avant de les généraliser.

Pour plus d’informations sur le contenu du Pacte régional, retrouvez ci-après la documentation du Ministère du Travail :

Appels à candidatures

Enfin, le PIC comporte également un volet national qui s’appuie sur des appels à projets pluriannuels. Si vous souhaitez vous informer et candidater, vous trouverez tous les détails à cet effet sur le site du Ministère du Travail en cliquant ici.

Partagez sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *